AMOK



A notre soeur quadrupède partie bloquer à jamais sur des capsules de bière forte. RIP Bellote.


REMIX

Le prodo attitré de SDR taffe aussi avec d'autres. Et pas des moindres. Quelques collabs récentes :







PLUS LE TEMPS


Digipack livret 24 pages. 7 euros. Par paypal, ou par chèque en écrivant à singedesrues@no-log.org. Disponible dans le menu "SHOP" sur ce blog, et sur www.bboykonsian.com
Support !

Hip Hop avant tout



Un inédit de SDR sur cette très bonne compil' des camarades bretons de Strictement Vaurien. Du beau monde, de la bonne prod', et c'est gratuit. Ca se pécho sur www.grizzmine.com, ou sur le shop de www.bboykonsian.com

L'Envolée radio, hommage à Hafed


Le camarade et poto Abdel Hafed Benotman a cassé sa pipe il y a quelques jours. Cette émission lui est entièrement consacrée. On boit un coup de trop à sa mémoire en lisant quelques-unes des très belles lettres qu'il écrivait à l'émission de radio qu'il a fondé voilà quinze piges. Des mots d'une clairvoyance sidérante, d'une drôlerie acerbe, d'une intelligence farouche. Un homme debout, enfermé ou pas. L'épitaphe qu'il imaginait sur sa tombe ? Libérable.

Ca s'écoute là : L'Envolée

Le sale air de la peur #4 : Idéologie républicaine = ideéologie coloniale


L'émission éphémère de La Locale continue de démonter l'idéologie républicaine triomphante et raciste. Cette semaine, on s'attaque au colonialisme, inséparable de la naissance de la République française moderne.


Sommaire :

1 Islamo-fascisme : c'est celui qui le dit qui l'est (fasciste)
2. Qu'est-ce qu'un attentat ? C'est quand quelqu'un attaque le pouvoir ou ses
représentants.
3. Le colonialisme est-il compatible avec la république ? Bien sûr que ouai ma gueule.

Ca se podcaste là : Le sale air 4

Ca s'écoute là :

Le sale air de la peur #3


 
Episode 3 de l'émission éphémère de La Locale "Le sale air de la peur".

Cette semaine, le sale air essaye de dénicher ce qui se terre derrière deux expressions incontournables dans les discours politiques et médiatiques de cette France post-"attentats" : le mystérieux "esprit de Janvier" et "la guerre au terrorisme". Esprit ? Guerre ? Terrorisme ? Ca fait flipper... C'est le but.

Tous less retours sont les bienvenus : lesaleairdelapeur@laposte.net

Faites tourner !

Partie 1 : "Esprit de Janvier" (es-tu là?), et "terrorisme" : ici

Partie2 : L'antiterrorisme, un mode de gouvernement :


Comme l'air du temps est toujours aussi puant, l'émission éphémère de La Locale, " Le sale air de la peur ", remet ça. Dans ce numéro, divisé en deux pour que ce soit plus digeste, on parle de l'islamophobie, une vieille histoire occidentale, et française. Et puis d'un certain (faux) féminisme, instrumentalisé pour justifier des représentations et des politiques racistes. Toujours et encore de la trouille, donc, et ce qu'elle rapporte au pouvoir.

Le sale air de la peur #2 Face A :
http://www.mediafire.com/listen/oivd3iueqrg412w/LE_SALAIRE_DE_LA_PEUR_#2,_Face_A.mp3

Le sale air de la peur #2 Face B :
http://www.mediafire.com/listen/vrr8d22apuv4yfl/LE_SALAIRE_DE_LA_PEUR_#2_FACE_B.mp3

Antifa




Ces dernières semaines ont été caractérisées par une montée des actes racistes, notamment islamophobes et antisémites qu’il est urgent de condamner et de combattre. Cette situation n’est pas nouvelle, ses racines sont à chercher dans le racisme d’Etat et les politiques xénophobes mises en place depuis des décennies. Récemment, l’omniprésence médiatique de discours islamophobes n’ont fait qu’accentuer le besoin de résistance !

Dans un contexte de récupération politique de l’émotion suscitée par les crimes injustifiables de Charlie Hebdo et de l’épicerie casher, il est nécessaire de reprendre l’offensive. Nous condamnons l’appel à “l’unité nationale” qui nous est posé comme “solution” par les dirigeants qui contrôlent, répriment, tuent et qui ont pour seule stratégie la division des classes populaires pour mieux appliquer les politiques réactionnaires et sécuritaires. Ces mêmes dirigeants qui poursuivent ou appuient la politique impérialiste de l’Etat français à travers le monde.

Le recours à l’État et à des politiques toujours plus sécuritaires et liberticides ne sont pas la solution, bien au contraire, ils en sont responsables. Nous ne nous laisserons pas faire ! Notre unité se trouve dans la solidarité, contre les injustices sociales et contre toute forme de racisme et de xénophobie.

C’est par la solidarité et au travers de luttes communes que nous parviendrons à dépasser les obstacles qui nous séparent les un-e-s des autres et qui ne profitent qu’au pouvoir impérialiste et sécuritaire en place.

C’est bien en comptant sur nos propres forces, en s’organisant et en luttant que nous mettrons à bas cette société qui nous opprime, en particulier les plus précaires et stigmatisés d’entre nous.

Rassemblement vendredi 30 janvier à 18h30 square Charles de Gaulle (métro Capitole)